Le centenaire (1992)

Le nouveau monastère s'était vite révélé trop petit et particulièrement la chapelle. Chaque dimanche, il nous fallait célébrer deux messes pour accommoder les fidèles. De plus, l'hôtellerie se voyait confinée à des locaux réduits pour recevoir les retraitants. Or, d'aucuns voyaient venir les célébrations du centenaire et se demandaient où nous logerions les visiteurs, où nous célébrerions la liturgie des fêtes. Rapidement a germé l'idée de construire une église et une hôtellerie à l'occasion du centenaire.

L'église était prématurément inaugurée le 17 juin 1992 pour les funérailles de Dom Armand Belcourt, les moines ne devant l'utiliser définitivement que quelques semaines plus tard, tandis que l'hôtellerie recevait ses premiers visiteurs durant la dernière semaine de juillet. L'église, en forme de "A", a des dimensions respectables autant pour la liturgie monastique que pour les fidèles qui viennent participer aux liturgies des moines; tandis que pour l'hôtellerie, on nous dit assez fréquemment qu'on aurait pu voir plus grand encore...

Les fêtes elles-mêmes du centenaire se sont déroulées du 10 novembre 1991 au 10 novembre 1992. Le point culminant en a été la dédicace de l'église par l'évêque de Chicoutimi. La communauté étant moins nombreuse qu'en 1942 et le contexte social s'y prêtant moins, les fêtes religieuses à l'occasion du centenaire attirèrent moins de monde que lors des célébrations
du cinquantenaire.



Pour en connaître davantage sur l'histoire de N.-D. de Mistassini, l'abbaye a publié deux volumes «Les Guides 1892-1992», concernant l'histoire de chacun des supérieurs qui se sont succédé à la tête de l'abbaye pendant cette période, et «Des jours et des hommes 1892-1992», qui est une chronique de la même communauté monastique couvrant la même période. On peut se les procurer pour la somme de 30 $, frais de poste inclus, en communiquant avec le monastère.