Le cinquantenaire (1942)

Le 8 juillet 1942, en la fête du bienheureux Eugène III, pape cistercien, Notre-Dame de Mistassini célébrait le jubilé de sa fondation par la dédicace de son église. En 1911, Dom Pacôme Gaboury avait élevé une première aile du monastère, l'aile centrale. De 1930 à 1932, Dom François-Xavier Huet avait présidé à la construction de l'aile ouest; puis, de 1934 à 1938, il édifiait l'église. Ouverte au culte le 29 juin 1938, elle recevait la consécration au début d'une semaine solennelle d'action de grâce. En raison de la guerre, la célébration des fêtes devait être modeste. Spontanément, en considération peut-être de la coïncidence avec le cinquantenaire de la fondation, elle fut grandiose.

Les fêtes se voulaient d'abord celles de tout le nord du Lac-Saint-Jean. Depuis cinquante ans, les Trappistes avaient transformé le désert sauvage qui leur avait été confié en un domaine agricole qu'admirait la population environnante. Sept localités avaient vu le jour aux environs du monastère. Toute la population de la région était donc venue fêter et rendre témoignage de son affection aux Trappistes. Ce fut réellement un courant de sympathie hors de l'ordinaire.

Même si officiellement la communauté n'avait invité que sept cents amis à participer aux fêtes... environ dix-huit mille personnes bénéficièrent de l'hospitalité de l'abbaye au cours de la semaine de réjouissances. Une dizaine de religieux avait été désignée pour conduire les groupes de visiteurs à travers les locaux habituellement décorés pour la circonstance; mais il advint que l'affluence fut telle qu'il fut pratiquement impossible de la résorber. Chaque matin, les visiteurs envahissaient en un clin d'oeil le monastère et les dépendances...