Parfois, parmi les hôtes et retraitants, un jeune homme attire l'attention par la régularité de sa participation aux offices, par l'intérêt qu'il porte à la prière et à la vie monastique en général. Un appel a germé au plus profond de lui-même, qui le fait s'interroger sur une éventuelle possibilité d'entrer dans la vie monastique.

L'aspirant à la vie monastique est accueilli avec bonté. Il est averti des choses dures et âpres par lesquelles on va à Dieu. Il n'est reçu en communauté pour des stages plus ou moins prolongés que s'il manifeste les dispositions spirituelles exigées d'une vie monastique, jointes à une maturité et une santé suffisantes.

Le maître des novices aide le débutant à s'insérer dans la vie monastique. Il l'initie aux pratiques monastiques. Par leur prière et leur exemple tous les frères le soutiennent et l'entraînent à persévérer dans une vie entièrement orientée vers l'expérience du Dieu vivant.


Si quelqu'un se sent appelé ou est intéressé même discrètement par la vie monastique, il peut communiquer avec le Père Abbé

soit par téléphone: (418) 276-0491
soit par fax: (418) 276-8885
soit par courriel; abbe@monasteremistassini.org
ou bien encore par la poste traditionnelle en écrivant à :

Responsable des Vocations
Monastère Notre-Dame de Mistassini
100, route des Trappistes
Dolbeau-Mistassini (Québec) Canada
G8L 5E5





Tout ce que vous voulez savoir sur les moines...


1. Combien êtes-vous à Mistassini?


Il y a une vingtaine de moines à Mistassini auxquels il faut ajouter quelques autres frères qui sont en service dans d'autres monastères.

2. De quoi vivent les moines?

Les moines vivent du travail de leurs mains. À Mistassini, nous exploitons une chocolaterie et la forêt. Les honoraires de messes, les pensions de vieillesse et l'hôtellerie nous procurent aussi quelques revenus. Autant que possible, nous tâchons de nous satisfaire de l'essentiel.

3. Pourquoi devient-on moine?

La vocation de chaque moine lui est propre; mais quelque part, chacun répond à un appel de Dieu qu'il reconnaît dans sa vie. Dieu a parlé et en réponse le moine lui donne toute sa vie dans une démarche de quête de Dieu, de prière et de vie fraternelle avec d'autres personnes qui ont entendu le même appel.

4. Est-ce que votre vie est difficile?

Au moment des épreuves ou de la maladie, notre vie peut paraître difficile, mais pas plus que celle de bien des gens. Toute vie est une lutte. La vie monastique a ses exigences. Ce n'est pas une vie de tout repos. Elle nécessite de la générosité et du coeur au ventre. Mais elle procure aussi de grandes joies, la paix intérieure, la sérénité...

5. Les moines ont-ils des vacances comme tout le monde?

Tout le monde ne prend pas de vacances. Nous menons la vie de gens ordinaires et nous ne prenons pas de vacances. Notre genre de vie est suffisamment équilibré pour que nous ne nous fatiguions pas outre mesure. Toutefois il peut arriver qu'un moine ait besoin d'un temps de repos dans sa famille ou dans un autre monastère, mais ce n'est pas fréquent.

6. Est-ce qu'ils visitent souvent leur famille?

Habituellement, non. Mais nous nous rendons volontiers dans nos familles lorsqu'il y a un décès ou une maladie grave chez un membre de la famille. Nos familles peuvent nous visiter, nous écrire, nous téléphoner. Ce n'est pas une coupure radicale.


7. Connaissez-vous les enjeux politiques de l'heure?


Nous lisons les journaux et les revues. Parfois nous regardons la télévision lors d'un événement spécial. Nous recevons la visite des candidats politiques lorsqu'ils sont en campagne électorale. Tout ce qu'il est important de connaître finit par arriver au seuil du monastère.

8. Est-ce qu'un moine peut quitter le monastère quand il ne veut plus être moine?

Nous sommes venus librement au monastère et nous y restons librement. Le candidat, d'ailleurs, ne prend des engagements définitifs qu'après plusieurs années de formation: des stages avant d'entrer, un noviciat de plusieurs années; un engagement temporaire également de plusieurs années. Malgré cela, il peut arriver qu'un moine découvre un jour qu'il s'est trompé de voie; c'est plutôt rare, mais quand ça arrive, le candidat peut quitter d'un commun accord avec les responsables.

9. Est-ce qu'il vous arrive de douter, de n'avoir plus la foi?

Comme dans toute vie, il y a des moments difficiles. La foi n'est pas une arrivée, c'est un cheminement. Certains moments sont plus sombres que d'autres. Ils s'accompagnent de moments de résurrection. Le doute est sain; il suscite l'approfondissement.


10. Est-ce que votre vie ne devient pas ennuyante à la longue?

Dieu n'ennuie pas... et les journées sont si courtes... la vie tellement trépidante... Nous ne voyons pas le temps passer. Chaque matin s'ouvre sur un jour nouveau. L'Esprit renouvelle.

11. Y a-t-il parfois des disputes entre vous?

Si, mais ça ne dure pas. La communauté est un lieu de fête et de pardon. La vie serait intenable si le pardon ne se vivait pas. Mais l'âge, la culture, l'expérience sont trop d'éléments disparates pour que l'accord parfait soit constant. Où serait l'harmonie si les notes vibraient toutes sur le même ton? Mais ce qui nous unit, le Christ, est plus fort que ce qui nous divise.

12. Est-ce que tout le monde peut devenir Père Abbé?

Habituellement, il y en a assez d'un à la fois. Il est élu par les moines et son mandat peut durer assez longtemps, jusqu'à ce qu'il ait atteint l'âge de 75 ans ou que les circonstances de la vie l'aient invité à donner sa démission. L'abbatiat est une vocation dans la vocation...